pajusco hortes orgue arts-et-loisirs
Troischamps et ses maires
Accueil Hortes Arts Loisirs
Plan du site Hortes.fr
Troischamps infos pratiques
Troischamps et ses maires
Troischamps et ses curés
Troischamps église
Troischamps, historique
Troischamps, photos d'hier et d'aujourdui

Association Arts et Loisirs en Haute-Amance

1, place Virey  52600 Hortes

Troischamps et ses maires

  

  






      Pierre Hutinet est maire en 1823. Il demandera l'autorisation de couper 29 arbres pour la réparation de la maison commune et de l'église.

      Nicolas Caublot est maire en 1828.

· Le 25 juin 1828, de nombreuses maisons sont détruites par un incendie provoqué par la foudre. La commune fera la demande de couper 120 arbres pour la reconstruction des habitations sinistrées. La municipalité, dans ses demandes d'aide, insistera sur le fait que ce terrible incendie, " qui n'était dû ni à la négligence, ni à la malveillance mais bien au feu du ciel, réduisant en cendre six maisons, à un moment où les habitants étaient dans les champs ". Lorsqu'il y avait un incendie dans nos village, certains propriétaires étendaient des draps mouillés sur les toits de chaume pour éviter la propagation du feu.

· Il y a quarante élèves pour deux classes. Le salaire de l'instituteur est payé en totalité par une cotisation en grain qui se monte annuellement à la somme de cent soixante-dix francs.

Le 5 novembre 1831, Nicolas Caublot est de nouveau nommé maire.

      Jean-Baptiste Prudent est nommé maire le 15 juillet 1837.

      François Seguin, adjoint sortant, est maire en 1838. Il est propriétaire au village.

· Prévision de l'exécution d'un petit gué ou mare d'eau, à l'emplacement de l'ancienne fontaine, pour laver les chevaux et permettre d'avoir de l'eau en cas d'incendie. (La commune possède deux fontaines).

· Les seules ressources qui restent à la commune pour de nouvelles constructions sont l'existence de vieux chênes au nombre de 90. En 1840, elle envisage d'agrandir la maison commune et de construire un presbytère. L'unique cloche que possède l'église doit être installée dans le nouveau clocher. Des bancs supplémentaires sont prévus. Un portail permettant de fermer cette bâtisse sera réalisé.

      Jean-Marie Rollé, adjoint sortant est nommé maire de la commune suite à la démission de Monsieur Séguin en 1841. Le 3 octobre 1842, Jean-Marie Rollé est de nouveau nommé maire, car après avoir démissionné, Dominique Girardot refuse la fonction de premier magistrat.

· Le 18 août 1843, un ouragan s'abat sur le village, et de nombreux arbres sont abîmés.

Jean-Marie Rollé est de nouveau nommé maire le 1er octobre 1843. Il démissionne de nouveau en 1844.

      Nicolas Girardot, adjoint sortant, est nommé maire le 21 avril 1844. Il est cultivateur au village.

· Comme le ban de vendange, il y avait le ban de fauchaison des prés, des regains et aussi des blés. Ceci était très réglementé et même sévèrement sanctionné en cas d'infraction.

Le 27 octobre 1845, Nicolas Girardot est démissionnaire.

      Auguste Hutinet est né à Troischamps le 1er juillet 1790.

Il est propriétaire au village. Conseiller municipal sortant, il remplacera, à titre provisoire, pendant plusieurs mois, le maire démissionnaire. Le 30 octobre 1846, il est nommé maire de la commune. Il décède le 31 août 1847 à l'âge de 57 ans.

      François Séguin est nommé maire le 19 octobre 1847.

Selon le décret du 3 juillet 1848, les communes sont amenées à élire le maire et l'adjoint au sein de leur assemblée. Ce 23 août 1848, François Séguin est élu par les siens.

· Cette même année, des habitants de la commune ne peuvent plus payer leurs impôts. Ils sont vignerons. La commune les soutiendra dans leur détresse en leur accordant des délais.

· A la séance du 11 février 1849, le conseil, considérant que la grosse cloche de la commune, d'un poids de 300 kg, ayant été cassée par un accident imprévu et que la commune ne peut se passer de cette cloche, tant pour les usages religieux que pour les usages civils, est d'avis de la faire refondre rapidement.

En avril 1850, François Séguin est démissionnaire. Jean-Baptiste Minot le remplacera. Il sera lui-même démissionnaire en mars 1851.

      Voici un petit document, datant du 21 avril 1850, relatant des engagements entre la commune et le nouvel instituteur.

Il a été convenu entre Nicolas Simonnot, instituteur, domicilié à Pouilly et les membres du conseil municipal de la commune de Troischamps, que moi, Monsieur Simonnot sus nommé, m'engage par cette présente à servir la dite commune comme instituteur, aux conditions suivantes :

      1° à faire l'école toute l'année, excepté deux mois de vacances, s'il y a un nombre suffisant d'élèves.

      2° à chanter en général ce qu'il y a à chanter à l'église et à assister Monsieur le Curé aux enterrements, baptêmes et mariages moyennant une somme de deux cent cinquante francs, payer au budget. Pour les enterrements de grande personne, cinq francs cinquante, pour les enterrements d'enfant, soixante-quinze centimes et deux francs pour les mariages avec les vêpres.

      L'instituteur se charge du secrétariat de la mairie moyennant une somme de trente francs. Il entrera en fonction le 1er mai prochain et aura droit à un traitement fixe. La commune doit lui fournir un logement convenable.

      Pierre Hutinet est élu maire le 1er août 1852.

      Jean-Baptiste Nicolas Minot est maire de juillet 1855 jusqu'en septembre 1857, date à laquelle il démissionera.

· Une partie importante du presbytère est détruite par un incendie le 14 juin 1857. Il sera refait pour la somme de deux mille neuf cent soixante-quinze francs.

      François Varney est nommé maire le 27 septembre 1857 suite à la démission de son prédécesseur.

· En 1860, l'on peut lire le vote de la dépense de vingt-cinq francs, représentant la fourniture de deux moutons pour la fête de sa Majesté L'Empereur.

· La toiture de l'école, qui, jusqu'à ce jour, était en chaume, sera remplacée par une couverture en tuiles. François Varney est reconduit dans ses fonctions le 31 juillet 1860.

· En 1863, la maison commune étant une location de particulier, le conseil envisage d'en devenir propriétaire pour la somme de quatre cent cinquante francs. Vu l'insuffisance des ressources de la commune, la cotisation affouagère pourra être augmentée de deux francs pendant quelques années, ce qui permettra d'acquitter chaque année, la somme de cent dix francs sur l'acquisition de cette maison.

Le 27 août 1865, François Varney est reconduit dans ses fonctions.

      Pierre-François Seguin, vigneron, est élu maire le 14 mai 1871. Suite aux réquisitions de la guerre de 1870, la commune demande à Monsieur le Préfet, que la population soit indemnisée des vivres qu'elle a fournis aux mobilisés de la deuxième légion de la Haute-Marne. Le 6 mai 1874, un incendie ravage la maison du berger et l'habitation contiguë, appartenant à Isodore Messager, située rue de la Croisette.

      Auguste Grépinet est nommé maire par décision de Monsieur le Préfet, suite à la démission de Monsieur Seguin, le 19 mars 1876. Il est agriculteur au village.

François Varney est élu maire au deuxième tour de scrutin, le 18 octobre 1876.

      Nicolas Girardot lui succédera le 21 janvier 1878.

· En octobre de cette même année, le conseil prend connaissance du tracé de la ligne de chemin de fer Chalindrey-Mirecourt, et défend énergiquement, le maintien de la station de Celsoy, proche du village.

      Pierre François Seguin est élu maire le 23 janvier 1881. Il sera réélu le 18 mai 1884 puis le 20 mai 1888.

Le 13 mai 1882, un terrible incendie détruit de nombreuses maisons à Marcilly ainsi que sa mairie et son l'église. On raconte encore que les flammèches étaient emmenées par un vent puissant jusqu'à Troischamps, faisant frémir les habitants, les toitures étant en chaume.

      Jules Varney, le 15 mai 1892, est élu au troisième tour de scrutin, au profit de l'âge avec Henri Varney. Ce dernier sera adjoint.

· Un projet d'agrandissement de la sacristie sur l'aile Sud de l'église est accepté par le conseil. Les ressources de la fabrique lui permettent de subvenir à la dépense sans le concours de la commune. Il se réalisera en 1893.

· Une importante épidémie de fièvre typhoïde a eu lieu en 1892, due à l'insalubrité de l'eau.

· Le 8 février 1896, après en avoir délibéré, la commune achète à un négociant de Fayl-Billot, une pompe à incendie pour un montant de huit cent quatre-vingt-deux francs. Après une souscription ouverte à cette intention qui reportera la somme de trois cents francs, les habitants montreront leur détermination à

protéger leurs immeubles.

Un corps de sapeurs-pompiers de 14 hommes sera officiellement formé en 1898.

Jules Varney est reconduit dans ses fonctions le 17 mai 1896 puis le 20 mai 1900.

      Henri Varney, adjoint sortant, est élu maire au premier tour de scrutin le 1er novembre 1902. Il sera réélu le 15 mai 1904.

J'ai été très surpris, durant mes recherches sur les diverses délibérations de la commune, de constater que Troischamps a le plus souffert de nos quatre communes, d'un manque permanent de revenus.

      Henri Marie Hutinet est né le 5 octobre 1841 à Troischamps.

Il est élu au premier tour le 17 mai 1908.

· Nous sommes en 1909 et depuis 1902, la commune refuse systématiquement de se rattacher au réseau téléphonique départemental.

Il décédera le 7 février 1910, à l'âge de 68 ans, alors qu'il était encore en fonction.

      Joseph François Seguin est né au village le 27 mai 1882. Fils unique, peu de temps après son mariage, il se consacrera à la culture. Il sera élu maire le 10 avril 1910.

· En 1911, la fontaine de la place est réparée, un puisard est aménagé ainsi qu'un abreuvoir pour le bétail.

Cette même année sera créé un bureau de bienfaisance.

      Claude Henry est né à Plesnoy le 26 septembre 1852. Il est élu au deuxième tour le 30 janvier 1912. Henri Caublot, élu au premier tour, n'accepte pas le mandat de maire.

      Emile Hutinet est né le 21 octobre 1874 à Troischamps. Issu d'une famille nombreuse, il restera au village où seul, il s'adonnera à la culture. Elu maire au deuxième tour, le 28 mai 1912, Claude Henry, le maire sortant, deviendra son adjoint.

· Durant l'hiver 1912-1913, le bureau de bienfaisance fournira du pain aux nécessiteux de la commune.

C'est Claude Henry qui remplacera le maire mobilisé en 1914.

Joseph François Séguin est élu le 5 novembre 1921 jusqu'en 1925.

A la séance du 17 mai 1925, Joseph Séguin est élu trois fois. Il refusera le mandat.

Il est réélu pour une année le 13 février 1934.

Il décède le 22 février 1959.

      Emile Hutinet est élu après quatre tours, le 26 mai 1925. Il est réélu le 19 mai 1929 jusqu'en 1934. Le 13 janvier 1934, Justin Girardot est élu maire mais il n'accepte pas la fonction.

· La réalisation de l'éclairage public se fera sous son mandat.

· Lors de la séance du 13 février 1930, le conseil décide que la fête patronale, qui normalement a lieu en décembre, soit reportée au premier dimanche après Pâques, ceci à la suite de souhaits émis par tous les administrés.

A la séance du 18 mai 1935, il est impossible de trouver un maire. Joseph Séguin, Victor Jeannel et Jules Bordel refusent tour à tour leur élection. Emile Hutinet décède le 24 novembre 1933.

      Victor Marie Jeannel est né à Troischamps le 14 mars 1889. Il est agriculteur. Il sera maire du 26 mai 1935 jusqu'en 1945. Il décède le 14 mai 1968.

      Justin Pierre Jeaugey est né à Plesnoy le 19 mars 1892. Modeste cultivateur, il exercera le métier de maréchal-ferrant.

· Il est élu le 27 mai 1945, après deux votes successifs, cinq

tours de scrutin, Victor Jeannel et Fernand Legros refusant le mandat. Il sera maire durant deux années.

Un projet d'adduction d'eau sera abandonné, dû à une mésentente générale des propriétaires.

La commune de Troischamps subit de gros dégâts en 1945 et 1946 par l'explosion au fort de Plesnoy, d'un important stock de munitions, détruit volontairement par les américains.

1947 sera une année dure pour l'élection de son maire. En effet, à la séance du 12 juillet 1947, Justin Minot et Victor Jeannel refusent successivement leur mandat. Troischamps sera sans premier magistrat. Justin Jeaugey décède le 9 juin 1961.

      Justin Minot est né à Troischamps le 5 juillet 1897.

Il est agriculteur au village. Il est élu maire le 3 août 1947 après trois tours de scrutin. Il démissionne quelque temps après. Le 31 octobre, l'on revote et trois tours ne suffisent pas. Ce n'est que le 27 novembre 1947, de ballottage en ballottage, après cinq tours de scrutin que Justin Minot est réélu.

· En 1947, malgré les réparations de 1923, suite aux explosions de Plesnoy, le toit de l'église est prêt à s'effondrer.

· Réorganisation du corps de sapeurs-pompiers, pour un effectif de dix hommes. C'est à la suite du départ du lieutenant Albert Varney car il est en limite d'âge.

Justin Minot est réélu le 15 mai 1953 jusqu'en 1959. Il est élu le 5 avril 1959 pour quelques mois seulement.

· En 1955, le conseil vote à l'unanimité, le projet d'adduction d'eau. Une première tranche en 1960, le captage est réalisé. L'ensemble du projet s'achève en 1964.

· En 1956, réfection du plafond de l'église, du vernis de ce dernier ainsi que du badigeon des murs.

Justin Minot décède le 30 septembre 1959.

      Fernand Legros est né le 7 juin 1906 à Dampierre. La culture est son métier. Il est élu le 22 novembre 1959. Le 20 mars 1965, il est réélu. Il décède le 28 octobre 1975.

      Georges Gauthier est né à Troischamps le 10 avril 1920. Il se consacre seul, à la culture. Conseiller municipal sortant, il est élu le 25 mars 1971.

Il sera le dernier maire autonome de la commune de Troischamps. Le 9 mai 1972, la fusion association est acceptée à l'unanimité. Les communes de Hortes, Montlandon et Troischamps décident de s'associer. Georges Gauthier est réélu maire délégué en 1983. Il décède le 19 juillet 1986.

      Guy Grécourt est né le 27 janvier 1922 à Lesquielles Saint- Germain, dans l'Aisne. Son père, ouvrier dans une sucrerie, fonde une famille nombreuse dont Guy sera l'aîné. Après des études dans son village natal, il est incorporé en 1942 et, dès 1943, il part en Allemagne dans le service du travail obligatoire pour deux années. En 1947, il entre dans la gendarmerie où il fait carrière. Il part en retraite avec le grade d'adjudant-chef à Chaumont. Parmi de nombreuses décorations, l'on peut noter la médaille militaire et le mérite national.

Propriétaire au village depuis 1968, il y réside avec son épouse et son fils à partir de janvier 1977, date de son départ en retraite. Il est élu maire délégué en 1986. Il sera réélu le 25 mars 1989. Il est président du syndicat d'électricité de l'Amance.

· Un réseau de télévision est créé pour la commune le 30 janvier 1992. Un réseau d'information y sera adjoint en 1995.

· Le réseau d'eau est affermé par une société de Langres.

Vers 1800, la commune compte quelques 240 habitants. En 1995, elle en comptera 71.

La mairie

Le bâtiment est rénové en 1994. La salle des fêtes est mise aux normes de sécurité. Cette ancienne maison acquise par la commune en 1863 avait besoin de différents aménagements. *(extrait du livre : Des Hommes et leurs Demeures)

Retour accueil

Plan du site

Infos pratiques

Ses maires

Ses curés

Son église

Historique

Troischamps

Photos diverses