pajusco hortes orgue arts-et-loisirs
Troischamps et ses curés
Accueil Hortes Arts Loisirs
Plan du site Hortes.fr
Troischamps infos pratiques
Troischamps et ses maires
Troischamps et ses curés
Troischamps église
Troischamps, historique
Troischamps, photos d'hier et d'aujourdui

Association Arts et Loisirs en Haute-Amance

1, place Virey  52600 Hortes

Troischamps

et ses curés*.

  

  




          Mais au fait, qu'est que c'est qu'un curé ?

Cette question n'est pas facile et je m'en tiendrai à une réponse personnelle et toute simple.

          Un curé est un prêtre qui a la charge spirituelle d'un ensemble paroissial comportant un certain nombre de villages. Il est soutenu dans sa tâche par une équipe de laïques. En des temps plus anciens, le curé était considéré comme l'intermédiaire entre l'homme et le sacré. Il est le représentant de Dieu, le berger des brebis du Seigneur.

          Autrefois, le curé avait peu de villages sous sa responsabilité. La crise des vocations a réduit le potentiel de pasteurs. C'est ainsi que leur tâche a été considérablement alourdie. On trouve maintenant des secteurs paroissiaux de plusieurs dizaines de communes dans lesquelles les offices sont alternés.

          Les curés étaient quelquefois aidés par d'autres prêtres. On les appelait vicaires. Cette charge était donnée aux jeunes prêtres qui sortaient du séminaire. Ils mûrissaient leur expérience sacerdotale avec un curé ou parfois seuls dans une paroisse. Après un certain temps, ils avaient la responsabilité d'une cure. Le terme de vicaire (d'une paroisse) n'est plus utilisé de nos jours.

Le terme de chanoine est un autre mot qui reviendra souvent dans le chapitre qui suit. C'était un terme honorifique (chanoine honoraire). Il y avait aussi le chanoine titulaire qui assurait la prière monastique à la cathédrale.

          L'Abbé Roussel a parfaitement décrit les différents curés de nos paroisses jusque vers 1880. En voici la liste détaillée.

 


- Bénigne Rémy, vicaire en 1569.

- Jean Gauchert fut prêtre vicaire en 1741. Ex-curé de Piépape, il desservira Plesnoy de 1739 à 1744. Il sera ensuite curé de Voigny.

- Pierre Rougé desservit la paroisse en 1745. Ex-desservant de Montsaugeon, il sera curé de Plesnoy de 1744 à 1746. Il sera ensuite curé de Vicq.

- François Carbillet naquit à Rolampont. Il fut ordonné prêtre en 1768. Il sera curé de Troischamps de 1769 à 1776. Il fut ensuite prêtre à St-Mammès puis curé de Chassigny.

- Toussaint Rallet, ex-vicaire de Louvières, fut curé de Troischamps de 1776 à 1777. Il sera ensuite curé de Chazerey.

- Nicolas Henry, ex-vicaire de Lavernoy, sera vicaire de Troischamps de 1777 à 1803, fidèle et prisonnier sous la Révolution, puis curé de 1803 à 1805 où il mourut.

- François Hutinet fut desservant en 1827.

- Claude Antoine Béguinet fut curé en 1833. Ex-curé de Poinson-les-Fayl, il sera curé de Plesnoy de 1828 à 1874 où il mourut le 31 décembre. Il a baptisé la petite cloche.

- Sébastien Etienne Hutinet, né le 11 janvier 1811 à Belmont, fut ordonné prêtre le 19 décembre 1835. Vicaire à Wassy de 1836 à 1837, il sera nommé curé de Fays et Guindrecourt-aux-Ormes jusqu'au 15 avril 1842 où il sera nommé curé de Troischamps.

Dépourvu de logement, il sera chargé de l'administration de la paroisse de Plesnoy du 15 septembre 1876 au 5 août 1877, où il résidera. Il démissionnera le 30 septembre 1889 où il se retirera. Il décédera le 22 janvier 1891, à l'âge de 80 ans. Sa sépulture est à l'entrée du cimetière.

- Charles désiré Legros naquit à Villars-le-Pautel (Haute-Saône) le 15 mai 1853. Ordonné prêtre le 19 juin 1886, il fut nommé vicaire à Neuilly-L'Evêque en juillet. Il sera curé de Troischamps le 1er octobre 1889. Le 11 mai 1913, il fut curé de Flagey puis de Prangey en mars 1923.

Il décéda le 6 mai 1929.

- Pierre Joseph Devilliers naquit à Perrancey le 24 février 1879. Ordonné prêtre le 29 juin 1903, il fut nommé vicaire à Montigny-le-Roi en août. Il sera curé à Colombey-les-Choiseul en décembre 1905. Il fut nommé curé de Plesnoy le 7 mai 1906 où il fut résidant. Il desservit Marcilly-en-Bassigny et Troischamps. Il fut mobilisé le 20 mars 1915.

Il décéda le 15 février 1923.

- Marie Louis Aloys Tribois naquit à Dompaire (Vosges) le 24 Mars 1868. Ordonné prêtre à Paris le 29 juin 1912 (vocation tardive), il sera nommé vicaire de Wassy en septembre . Curé de Chalancey et de Villemoron en septembre 1913, il sera curé de Plesnoy le 8 avril 1923. Il desservit aussi Troischamps et Marcilly. Démissionnaire pour raison de santé en septembre 1929, il décéda le 12 mai 1930.

- Marcel Emile Marie Semelet, né à Rivières-le-bois le 23 novembre 1899, fut ordonné prêtre, le 14 juin 1924. Il fut curé de Plesnoy le 29 septembre 1929 où il résida. Il desservit aussi Troischamps. Il fut nommé curé de Blécourt en 1937.

- Marie Emile Ernest Darbot naquit au Pailly le 7 novembre 1884. Après ses études de séminariste, il fut ordonné prêtre à Langres le 29 juin 1908 par Monseigneur Herscher.

En 1908, il fut vicaire à Montier-en-Der puis à Wassy l'année suivante. Curé de Farincourt en mars 1910, il sera nommé curé de Plesnoy en avril 1937.

Il résida au village. Il desservit aussi les communes de Marcilly et de Troischamps. Arrêté le 26 octobre 1943, il fut déporté l'année suivante dans les camps de Buchenwald et Dachau. Il sera libéré par les troupes américaines. En 1955, il reçut la croix de chevalier de la Légion d'Honneur.

Il décéda le 18 février 1963. Il fut enterré à Plesnoy, où la commune lui rend hommage chaque année.

- Luc Gauthier naquit le 13 avril 1927 à Violot. Après quatre années d'études au grand séminaire de Langres, il fut ordonné prêtre le 20 juillet 1952 dans cette même ville. Ce n'est qu'en 1953 qu'il devint vicaire à Chalindrey. Il fut ensuite curé de Colmier-le-Haut en 1955.

En 1962, curé à Marcilly-en-Bassigny où il résida, il desservit plusieurs communes dont Troischamps. Il fut nommé curé de Rolampont en 1971. C'est en 1979 qu'il sera curé d'Auberive. Il fut nommé curé à Longeau le 7 septembre 1987.

Les habitants de Troischamps gardent de la personnalité de ce pasteur, un très bon souvenir. Les villageois le surnommaient :

" Le p'tit Gauthier ".

- Joseph Bour lui succédera (voir page 150).

- Jean-Marie Raillard naquit le 2 juillet 1934 à Preigney (Haute-Saône). Après ses études à Langres, de 1956 à 1962, il fut ordonné prêtre le 30 septembre 1962 dans cette même ville. Il restera pour enseigner au petit séminaire pendant 11 ans. Il fera partie ensuite, d'une équipe sacerdotale à la paroisse de Bourbonne-les-Bains, de 1973 à 1983. Curé de Neuilly-L'Evêque de juillet 1983 à fin 1990, où il réside. Il dessert la paroisse de Troischamps. Il sera ensuite curé d'Esnoms-au-Val en 1991.

- Gabriel Ackermann fut curé de 1991 à 1993. Il résida à Hortes (voir page 141).

     

Le presbytère


      C'est la première maison après le cimetière, en partant sur Plesnoy. Elle fut construite en 1843, sous le mandat de Jean-Marie Rollé.

En l'absence de curé, le bâtiment sera loué plusieurs années. La commune décidera de le vendre aux enchères publiques sous le mandat de Fernand Legros. C'est Denis Pernot, menuisier, qui l'acquiert pour en faire une annexe de son habitation.




*(extrait du livre : Des Hommes et leurs Demeures)

Retour accueil

Plan du site

Infos pratiques

Ses maires

Ses curés

Son église

Historique

Troischamps

Photos diverses