pajusco hortes orgue arts-et-loisirs
Rosoy ses curés
Accueil Hortes Arts Loisirs
Plan du site Hortes.fr
Rosoy-sur-Amance infos pratiques
Rosoy ses maires
Rosoy ses curés
Rosoy église
Rosoy-sur-Amance historique
Rosoy, photos d'hier et d'aujourdui

Association Arts et Loisirs en Haute-Amance

1, place Virey  52600 Hortes

Rosoy-sur-Amance, ses curés.

  


- Etienne, curé vers les années 1130, était surnommé

" chapelain de Rosoy ".

- Regnier, curé en 1336.

- Guillaume Carteret fut curé en 1461. Il a été officier public à Langres.

- Guillaume Dupont, vers 1475.

- Henri Guichenot, en 1516.

- Nicolas Jehannot, en 1560 et en 1568. En 1567, il fut curé de Montlandon. En 1560, il est maître-ès-arts alors qu'il est encore étudiant.

- Louis Maignien, vicaire en 1560.

- Antoine Marchand, ex-curé de Barjon, fut curé de 1568 à 1574 environ. Il sera ensuite curé de Lannes.

- Hugues Peussier, vicaire en 1568.

- Simon Parisel, curé en 1637.

- Simon Millot, en 1637, 1668 et 1675. Il fut pris par les Croates en 1637 et fait prisonnier à Jonvelle durant six semaines.

- Jean Millot, curé en 1680, où il résigne.

- Jean Sébastien Populus, curé aussi en 1680.

- Pierre Bernard Charlot, de 1681 à 1688. Il tomba malade et renonça à ses fonctions de curé.

- Etienne Petitjean fut ordonné prêtre vers 1680. Il fut curé de Rosoy de 1688 à 1733, où il mourut.

- Didier Ruotte naquit à Ville-sous-Laferté. Il fut ordonné prêtre en 1733. Il fut curé de 1733 à 1748, où il mourut. Il était bachelier à la Sorbonne.

- Etienne Péchiné, de 1748 à 1762. Ex-curé d'Andelot, il sera nommé curé de Brottes.

- Jean Milleton fut curé de 1762 à 1773, où il mourut. Il était curé de Chalindrey.

- Dominique Voisin, de 1773 à 1784, où il mourut à 56 ans.

- Claude Mutel naquit à Langres en 1760. Il fut prêtre en 1784 où il fut desservant cette même année. Il sera ensuite vicaire de Cusey-les-Forges.

- François Louvent Rougelin, de 1784 à 1785, était ancien curé de Montigny-le-Roi. Il sera ensuite curé de Millieres.

- Nicolas Jacob naquit à Lavernoy en 1725. Il fut vicaire de Rougeux de 1752 à 1756. Ex-curé de Ninville en 1762, il sera curé de Rosoy de 1785 à 1792, où il mourut fidèle et prisonnier sous la Révolution. Il est à noter qu'en 1793, un prêtre, Nicolas Blanchard a exercé quelques jours son ministère dans la paroisse. Il est arrêté le 12 juin vers Neuilly. Il est incarcéré à Langres où il est jugé " pour faits de désobéissance, de révolte et d'émeute ". Il est condamné à mort le 12 juin 1793. Le lendemain, il est exécuté place de L'Hôtel de Ville à Langres.

- Claude Guenin fut vicaire vers 1791. Fidèle et déporté, il sera plus tard curé de Farincourt.

- Claude Caullet, ex-vicaire de Saulles puis de Merrey (Aube), fut curé de 1791 à 1793. Curé constitutionnel, il fut aussi administrateur de la commune de Hortes. Il sera curé de Chézeaux.

- Henri Vibert, ex-curé de Pressigny, fut nommé curé de Rosoy en 1803. Il sera ensuite curé de Colmier-le-Haut.

- Nicolas Jacob naquit à Lavernoy, comme son oncle cité précédemment, le 29 octobre 1765. Il fut ordonné prêtre le 3 avril 1790. Ex-vicaire de Broncourt, il sera curé de Rosoy de 1803 à 1837 où il se retira. Il décéda en 1841, à l'age de 76 ans.

- Jean-Baptiste Chicaudet, ex-curé de Donnemarie, fut curé de Rosoy de 1837 à 1845. C'est lui qui bénira la petite cloche.

Il sera ensuite curé de Vitry-les-Nogent.

- Blaise Caillet naquit à Langres le 10 janvier 1801. Il fut ordonné prêtre le 17 décembre 1825. Il fut professeur au petit séminaire de Langres pendant six ans puis précepteur à Dijon pendant trois ans. De retour à Langres fin 1834, il fut nommé curé de Chaumont-la-Ville le 31 mars 1837.

Il sera curé de Rosoy le 24 juin 1843. Il fut chanoine honoraire de la cathédrale de Langres en 1875. Il décéda le 31 octobre 1881. C'est grâce à lui que l'église fut reconstruite en 1860. Il a sacrifié son patrimoine pour cette noble cause. C'est sous son ministère que la grosse cloche fut baptisée.

Blaise Caillet est l'auteur d'un opuscule ayant pour titre :

vie et mort de Monsieur Blanchard.

Il retrace ce qu'était la Révolution : " ...drame épouvantable qui a fait couler un fleuve de larmes à côté d'un fleuve de sang ".

- Auguste Jean-Baptiste Molandre naquit à Moëslains le 15 décembre 1843. Ordonné prêtre le 29 juin 1869, vicaire à Vicq en juillet, il fut nommé curé de Bize en octobre 1871. Curé d'Anrosey en août 1875, il sera nommé curé de Froncles le 1er août 1886. Le 23 février 1890, il sera curé de Rosoy. Vice-doyen du doyenné de Chalindrey en 1908, il eut le titre de chanoine honoraire en 1909. Il décéda le 26 août 1923 où il est enterré au village. D'une serviabilité exemplaire, il n'hésitait pas à prendre sa voiture et son cheval, me racontait Germaine Seurot, épouse de Marius Guillaume. Cette année, où nous étions en guerre, elle put revoir son père au fort de Dampierre avec sa mère Marie, ceci grâce à Auguste Molandre.

- Louis Ragot, curé de Hortes, où il résida, desservit la paroisse en 1928 (voir page 139). Il assure le samedi soir, une séance de cinéma appréciée par de nombreuses personnes des communes voisines. C'est dans une salle aménagée de la filature que la séance avait lieu.


Le presbytère


      Le presbytère dut être reconstruit, attendu que le curé desservant l'a quitté parce qu'il menaçait de s'écrouler. Il sera en fait démoli. Il sera reconstruit en 1833. Le dernier curé résidant sera l'Abbé Molandre. Le presbytère, propriété de la commune, sera ensuite loué par cette dernière à l'administration des Postes. Cet imposant bâtiment devenant vétuste, sera rénové en 1994.


*(extrait du livre : Des Hommes et leurs Demeures)

 

Retour accueil

Plan du site

Rosoy-sur-Amance

Infos pratiques

Ses maires

Ses curés

Son église

Historique

Photos diverses