pajusco hortes orgue arts-et-loisirs
Plan du site Hortes.fr
Accueil Hortes Arts Loisirs

Hortes historique Claude Pajusco
Hortes infos pratiques
Hortes maires
Hortes ses curés
Hortes église
Hortes chapelle
Haute-Amance personalités 2014
Hortes hexagone
Hortes rues
Haute-Amance associations
Haute-Amance historique
Haute-Amance bibliographie Claude Pajusco
Haute-Amance associations
Hortes orgue
Haute-Amance, galerie photos vidéos
Hortes conseil municipal

Association Arts et Loisirs en Haute-Amance

1, place Virey  52600 Hortes


Hortes, ses personnalités marquantes.


Famille Viard

  

  





      Claude Bernard-Marie Viard est né le 1er mars 1785 à Montlandon (Haute-Marne). Il épouse Jeanne Regnault. Ils eurent trois garçons ; Alexis Jean-Baptiste Victor, Augustin Marie et Alexandre Antoine. Claude Bernard Marie est nommé maire de Hortes le 3 août 1843, le 22 octobre 1846 puis le 26 août 1848. Il est notaire de la commune de 1813 à 1846. A la séance du 26 octobre 1848, le maire expose que : « depuis un certain temps, il est facile de s'apercevoir que l'instruction de la jeunesse dépérit, les valeurs morales qui se perdent ...dû à la sévérité mal réglée de l'instituteur, et à son manque d'aptitude ». Claude Viard est réélu le 20 juillet 1852. Il jure obéissance à la charte constitutionnelle et aux lois du royaume. En 1853, la décision est prise, la Compagnie des chemins de fer de l'Est décidera la réalisation de la ligne qui relie Paris à Belfort. L'emprise de la ligne s'étalera sur 15 hectares. Quand la population apprit que son territoire et la vallée de l'Amance devaient être traversés par ce projet, une vague de mécontentement déferla. Un viaduc fut réalisé. D'une longueur de 270 m, il fut réparti sur 12 arches. La base de ses piliers (9,00 m x 2,70 m) repose sur des pièces de chênes, profondément enfoncées dans le sol.

      Les travaux allèrent « bon train » et le 22 février 1858, le premier convoi franchissait cette oeuvre d'art.

      En 1854, Hortes fut frappé par une épidémie de choléra, qui persistera principalement dans les maisons riveraines du ruisseau des Tanneries. Un important feu de cheminée éclate en mairie.

      C'est le conseil municipal qui fixe la date d'ouverture de la vendange, suivant une loi de 1790. Cette réglementation s'appelle « le ban des vendanges ». Le 18 juin 1855, Claude Viard fut réélu maire à la tête de la commune.

      C'est lui qui acheta la chapelle de Notre Dame de Presles en 1854. Il quitta le notariat pour prendre sa retraite. Il décède le 24 juillet 1856 et fut enterré au village. Son fils Alexandre lui succédera.





Monseigneur Alexis Jean-Baptiste Victor Viard






 est né à Hortes le 30 janvier 1814. Son père était Claude Viard et Jeanne Regnault sa mère. Élève du petit séminaire de Langres en 1825, il est ordonné prêtre le 11 mars 1837.

      Il fut successivement vicaire à Bourbonne-les-Bains, curé de Breuvannes et curé doyen de Melay. Il fut nommé protonotaire apostolique en 1867 sous le pontificat de Pie IX. Alexis Viard fut chanoine honoraire de Langres(Haute-Marne) et d'Arras (Pas-de-Calais).

      Il vivait dans la maison familiale qu'il avait fait construire et dans laquelle était édifiée une chapelle privée. C'est la demeure actuelle du docteur Marc Piketty (2017), rue du château. Monseigneur Viard décéde à Hortes le 27 avril 1886 où il est enterré.


Alexandre Antoine Viard est né à Hortes le 20 novembre 1820. Conseiller municipal sortant, il est nommé maire de Hortes le 7 janvier 1857. Il prend la succession de son père, Claude Viard, comme notaire le 25 juillet 1847 jusqu'en 1879.

      C'est sous son mandat que sont fondues les cloches de l'église saint Didier ainsi que la construction du nouveau clocher. Son épouse, Henriette Poullain, sera marraine d'une cloche.

      En septembre 1862, la place de la Halle s'appellera Place Virey. Le 5 octobre de cette même année, une statue de Joseph Virey sera érigée sur cette place. Ce sera l'objet d'une grande fête organisée par la municipalité. Alexandre Viard est réélu le 14 août 1865. A cette époque, le nouveau maire, levant la main droite, prête serment devant le conseil municipal «  Je jure obéissance à la constitution et fidélité à l'Empereur ». L'adjoint au maire a la même obligation à une autre séance et enfin les conseillers.

      En 1870, il existe une bibliothèque dans la commune. Elle est transformée en bibliothèque populaire en 1889. Hortes possède une école maternelle.

      En 1871 sévit l'épidémie de la petite vérole. Alexandre Viard est réélu le 8 mars 1874. En 1880, un atelier de charité sera institué, afin de faire exécuter des travaux pour venir en aide aux ouvriers sans travail. Ce 14 juillet sera le premier anniversaire de notre fête nationale . Le conseil vote un budget pour les illuminations. En 1883, il est alloué douze francs à chaque sapeur-pompier qui prendra un engagement de cinq années. En 1885, le conseil vote l'interdiction de travailler le dimanche dans les coupes affouagères. Un important feu de cheminée éclate à la mairie le 29 octobre 1889.

      Alexandre Viard devient propriétaire de la chapelle Notre Dame de Presles. Il décéde le 25 septembre 1906.

  

Retour accueil

Plan du site

Hortes

Historique

Infos pratiques

Ses maires

Ses curés

Son église

Sa chapelle

Ses personnalités

Dans l'hexagone

Ses rues

Associations

Haute-Amance

Bibliographie

Arts et Loisirs

Grand orgue

Galerie

Conseil municipal