pajusco hortes orgue arts-et-loisirs
Hortes chapelle
Accueil Hortes Arts Loisirs
Plan du site Hortes.fr
Hortes historique Claude Pajusco
Hortes infos pratiques
Hortes maires
Hortes ses curés
Hortes église
Hortes chapelle
Haute-Amance personalités 2014
Hortes hexagone
Hortes rues
Haute-Amance associations
Haute-Amance historique
Haute-Amance bibliographie Claude Pajusco
Haute-Amance associations
Hortes orgue
Haute-Amance, galerie photos vidéos
Hortes conseil municipal
Hortes cloches
Haute-Amance presse menu

Association Arts et Loisirs en Haute-Amance

1, place Virey  52600 Hortes


Hortes, sa chapelle

  

  

La chapelle Saint-Didier de Hortes.


       Cette petite chapelle, à l'extrémité de la rue qui porte le même nom, a été édifiée à quelques pas de la fontaine dédiée à St-Didier. Ce lieu de prière et de pèlerinage, date de la fin du XVIème siècle.

Sa structure fait penser à Notre-Dame de Presles. Sa dimension est modeste (8,30 m x 4,40 m). Le fronton possède une verrière ovale juste au-dessus de la seule porte d'entrée. Une petite croix extérieure surplombe l'ensemble. Aucune sculpture dans la pierre n'est présente. Plusieurs contreforts ceinturent la bâtisse. Deux verrières éclairent l'intérieur. Semblable à la petite ovale, elles sont toutes colorées. En 1827, les pavés intérieurs sont aménagés. Ils seront restaurés en 1857. L'abbé Alexandre François y réalise quelques travaux après 1910.

      Un ensemble de bancs meublent le parterre de part et d'autre de l'allée centrale. Il faut rappeler que jusqu'au XVIIIème siècle, les fidèles n'avaient, dans les églises, aucun siège pour s'asseoir. Quelques familles notables avaient leurs bancs aux premiers rangs. Petit à petit, il s'est établi une concession de ces bancs et des locations de chaises.

Vers la fin de l'année 1928, la restauration de la chapelle fut engagée par le curé Louis Ragot. Les murs intérieurs, aux couleurs verdâtres, au crépi délabré, réclamaient un toilettage urgent. Monsieur Bader et son fils s'activèrent à ces travaux. Les dépenses s'élevèrent à 1 105 F. La moitié de ces dernières furent couvertes par des dons. L'électricité y fut installée en 1944.

En 1981, la pose de tuiles plates rajeunira la toiture. La dernière rénovation intérieure date de 1985. C'est le solde des dons pour la restauration de l'église St-Didier qui permettra de financer ces travaux. Le sanctuaire n'est pas orienté. L'édifice n'a pas de clocher.

      Des statues en bois polychrome ornent cet espace restreint. La plupart d'entre elles, datent du XVIIIème et XIXème siècle.

La chapelle possède un retable en bois peint, au milieu duquel, la statue de St-Didier est à l'honneur. Les couleurs sont très bien conservées.

      Un important lustre en fer forgé, sur lequel sont répartis plusieurs petits bougeoirs, est suspendu au-dessus d'une nef unique, où la charpente a été mise en valeur. Chaque année, le 23 mai, une messe y est célébrée. Une traditionnelle procession emmène tous les fidèles dans ce lieu.

      L'histoire ancienne du village fait mention d'une autre chapelle. Elle portait le nom de chapelle-sous-bellaon (peut-être chapelle-sous-Belmont). Elle dépendait de la seigneurie de Hortes

et formait un fief.


*(extrait du livre : Des Hommes et leurs Demeures)

Retour accueil

Plan du site

Hortes

Historique

Infos pratiques

Ses maires

Ses curés

Son église

Sa chapelle

Ses personnalités

Dans l'hexagone

Ses rues

Associations

Haute-Amance

Bibliographie

Arts et Loisirs

Grand orgue

Galerie vidéo

Conseil municipal

Hortes, ses Cloches

Presse