pajusco hortes orgue arts-et-loisirs
Vesoul orgue temple
Haute-Marne orgue
Wassy orgue choeur notre dame Claude Pajusco
Accueil Hortes Arts Loisirs
Plan du site Hortes.fr
Hortes historique Claude Pajusco
Hortes infos pratiques
Hortes maires
Hortes ses curés
Hortes église
Hortes chapelle
Haute-Amance personalités 2014
Hortes hexagone
Hortes rues
Haute-Amance associations
Haute-Amance historique
Haute-Amance bibliographie Claude Pajusco
Haute-Amance associations
Hortes orgue
Haute-Amance, galerie photos vidéos
Hortes conseil municipal

Brest

Association Arts et Loisirs en Haute-Amance

1, place Virey  52600 Hortes

Brest (29) orgue de la chapelle Ponchelet  

Orgues Haute-Marne

Retour accueil

Plan du site

Hortes

Historique

Infos pratiques

Ses maires

Ses curés

Son église

Sa chapelle

Ses personnalités

Dans l'hexagone

Ses rues

Associations

Haute-Amance

Bibliographie

Arts et Loisirs

Grand orgue

Galerie vidéo

Conseil municipal

Marta Gliozzi, qui enseigne l'orgue et la musique de chambre au conservatoire, a flashé sur l'instrument de musique. « Le coup de foudre, sourit-elle. Je me suis dit que c'était l'instrument qu'il nous fallait. »

Le conservatoire de musique de Brest métropole océane (BMO) vient d'en faire l'acquisition. Venu de Belgique, il a été « remonté » dans la résidence Delcourt-Ponchelet. Il sera inauguré vendredi.

L'histoire

Depuis décembre, il s'acclimate à sa nouvelle résidence. Température, hygrométrie de la pièce...  « Quand elles varient, le bois et le métal ' travaillent ',  explique Paul Vergote, facteur d'orgue bruxellois,  même s'il est prévu quelques ajustements techniques, il faut désormais qu'il fasse sa place dans cette chapelle. »

On peut dire que l'instrument de musique est bien soigné à la résidence Delcourt-Ponchelet du centre hospitalier de Brest, un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Venu de Belgique, l'orgue a été remonté par Paul Vergote. Un travail minutieux qui lui a réclamé une bonne dizaine de jours.

S'il a été construit en 1985 par le Belge Patrick Collon, il y a déjà une belle histoire à raconter.  «  Il a été réalisé pour un privé, passionné d'instruments de musique, pour l'installer dans sa maison, raconte le spécialiste.  Mais, âgé, le propriétaire a été placé en maison de repos. Il a préféré se séparer de son orgue. »

« Le coup de foudre »

Paul Vergote lance alors une annonce auprès de tous les organistes de France et.. de Navarre !  « Brest a répondu plus vite que les autres. »  Marta Gliozzi, qui enseigne l'orgue et la musique de chambre au conservatoire, a flashé dessus.  « Le coup de foudre,  sourit-elle.  Je me suis dit que c'était l'instrument qu'il nous fallait. »

Un coup de foudre qui tombe à pic.  « La classe d'orgue, qui a pratiquement 30 ans,  explique Joël Doussard, directeur du conservatoire,  souffre d'un manque paradoxal d'instrument. »  Le conservatoire ne dispose en effet que d'un orgue d'étude. C'est à Saint-Martin que les élèves s'exercent. Certains vont même jusqu'à Landerneau. L'orgue est acquis par la collectivité pour 80 000 €.

« Un instrument de belle facture »

Les violons accordés, restait à trouver un lieu pour « l'héberger » et pouvant accueillir du public.  « On a bien cru que ce projet n'allait pas voir le jour. »  Dans son entourage, Marta Gliozzi finit par entendre parler de la chapelle. L'endroit idéal.  « On a dit OK  ! », poursuit Isabelle Gourmelen en charge de l'animation culturelle du CHRU.

En décembre, Paul Vergote s'est affairé à monter l'orgue néobaroque. Depuis, Marta Gliozzi dispense ses cours à des élèves qu'on dit  « ravis d'apprendre sur un instrument de belle facture ».

Installé à la place de l'autel, qui a été déplacé de quelques petits mètres, l'instrument mesure 3,10 m de haut et pèse 3 tonnes.  « Il possède deux claviers,  décrit aussi Paul Vergote en passionné.  Toute la mécanique et la structure est en chêne massif. Les tuyaux sont en bois et en métal  (plomb et étain)  et il y en a plusieurs centaines. »

Si, pour le conservatoire, l'orgue répond à un besoin, il favorise aussi les échanges culturels avec les patients. Concerts, auditions... Ils peuvent assister aux cours.  « Cela permet de donner une autre image de l'Ehpad, montrer que c'est un endroit où il se passe des choses  »,  souligne Morgane Briand, aide médico-psychologique.

 

Inauguration de l'orgue ce vendredi 8 avril 2011 à 18 h 30, au CHRU, 55, rue Jules-Guesde.

Sophie MARÉCHAL.     Ouest-France